04/08/2006

 *mots...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Le coucou n’est pas difficile sur le choix de son nid, les grands mots, de même, ne choisissent pas leur homme, le premier venu fait l’affaire, mais il leur faut une tête sur quoi se fixer sous peine d’errer indéfiniment dans ces limbes où sont les velléités.  Tel est aussi le destin de la plaque de marbre sortie de sa carrière obscure ; lors même qu’elle est polie et mise en forme, elle reste vaine tant qu’elle n’a pas reçu, dans le creux de son grain, les profondes lettres d’or d’un nom qui donne un sens à la pierre en faisant d’elle un symbole pour les prières et un pense-bête pour les souvenirs.  Quantité de plaques de marbre rangées comme des livres aux portes des cimetières, quantité de grands mots aussi commencent par une sorte de purgatoire avant de vivre leur vie de dalles et de mots. »

 

Paul Guimard, L’ironie du sort, page 24…

12:12 Écrit par Rynnn | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

"Dilemme : dis les maux mais maudis les mots dits" .Proverbe Pschhh à ne pas prendre au pied de la lettre.

Écrit par : Pschhh | 05/08/2006

Les commentaires sont fermés.