31/10/2006

de souffrance...

300px-Study_after_Velazquezs_Portrait_of_Pope_Innocent_X

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Francis Bacon, étude d'après le portrait  du Pape Innocent X par Vélasquez, 1953

?

Et si le bonheur nous touchait moins que la souffrance

15:42 Écrit par Rynnn | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

22/10/2006

Shotei...*estampe

Shotei- makura bridge at night

Takahashi Shotei (1871-1945) Makura bridge at night

13:57 Écrit par Rynnn | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

21/10/2006

silhouette déguisée et maquillée en homme...

Olivier Suire Verley, la foule, 1998

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Olivier Suire Verley, la foule, 1998...

 

« Ce qui sidérait le plus Grenouille, c’était d’avoir l’air si incroyablement normal. Le marquis avait raison : il n’avait rien de particulier, il n’était pas beau, mais pas particulièrement laid non plus. Il était un peu court sur pattes, il se tenait de façon un peu gauche, le visage était un peu inexpressif, bref, il ressemblait à des milliers d’autres gens. S’il descendait dans la rue, personne ne se retournerait sur son passage. Lui-même, s’il se rencontrait, ne se remarquerait pas. A moins de sentir que ce quelqu’un qui lui ressemblait avait, la violette mise à part, aussi peu d’odeur que ce monsieur dans le miroir, et que lui qui était en face.

Et pourtant, voilà dix jours à peine, les paysans s’enfuyaient à sa vue en poussant des cris. Il ne se sentait pas alors autrement qu’à présent, et à présent, lorsqu’il fermait les yeux, il ne se sentait pas le moins du monde différent de ce qu’il était alors. Il renifla l’air qui montait de son corps, sentit le mauvais parfum, et le velours, et le cuir fraîchement encollé de ses chaussures ; il sentit la soierie, la poudre, le fard, la discrète odeur du savon de Potosi. Et soudain il sut que ce n’était pas le bouillon de pigeon, ni ces momeries ventilatoires, qui avaient fait de lui un homme normal, mais uniquement ces quelques vêtements, cette coupe de cheveux et un peu de supercherie cosmétique. »  

 

 

        …Patrick Süskind, le Parfum…pages 178-179...

13:36 Écrit par Rynnn | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

18/10/2006

El Greco

45) le greco,vue de tolede

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

...El Greco, Vue de Tolède, 1597-99, huile sur toile...

     *Les églises de Tolède... très catho le Greco...

09:18 Écrit par Rynnn | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

14/10/2006

...sous l'effet de l'oxygène...

grotte_lascaux

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

...grottes de Lascaux...

 

 

[] On s’était retrouvés dans une espèce de cave en longueur où ils projetaient un documentaire sur Rome. C’était tellement bizarre qu’on était restés un moment. Il y avait une scène où des gars du métro découvraient en creusant leur tunnel une caverne remplie de peintures préhistoriques. Ils étaient là immobiles à les regarder avec un air émerveillé, et pendant ce temps les peintures s’effaçaient à cause d’eux, sous l’effet de l’oxygène qu’ils avaient laissé entrer. []

 

Didier van Cauwelaert, Un aller simple, p. 52.

14:10 Écrit par Rynnn | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

10/10/2006

...le désert...

desert_egypt3_c-NOVA

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Je sais bien pourquoi je veux retourner à mes brebis ; elles ne demandent pas beaucoup de travail, et on peut les aimer. Je ne sais pas si le désert peut être aimé, mais c’est le désert qui recèle mon trésor. Si je n’arrive pas à le trouver, je pourrai toujours rentrer chez moi. Pourtant, la vie m’a donné tout d’un coup l’argent suffisant, et j’ai tout le temps qu’il me faut. Alors, pourquoi non ? »

 

Paulo Coelho, L’Alchimiste, p. 83

17:54 Écrit par Rynnn | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

01/10/2006

dessin... *Rubens

rubens, portrait of nicholas rubens

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

…Pierre-Paul Rubens, Portrait de Nicolas Rubens, début 17ème siècle

15:13 Écrit par Rynnn | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |